Paroles d'Exode

1962, un million de Français d’Algérie sont contraints de quitter leur terre natale.

2012 a marqué les cinquante ans cet exode, un des plus importants déplacements de population du XXème siècle, une exceptionnelle et douloureuse migration.

Le CDHA, dans le cadre des actions prévues pour  les commémorations du cinquantenaire a proposé l’exposition  « Paroles d’Exode ».

L’histoire est ici restituée comme un matériau brut sans interprétation, sans interférences.

Les faits sont portés à la connaissance du spectateur tels que la Presse de l’époque les relate ; tels que les images les fixent ; tels que les politiques les commentent et enfin tels que les témoignages les imprègnent d’une dimension humaine, d’une souffrance vive.

L’exposition montre un moment dramatique d’histoire. Elle offre en outre le portrait d’une société : sa perception des faits, ses comportements, son information ou sa désinformation.

A quoi tient le destin des hommes ? Qui s’est soucié des anciens ? Qui s’est soucié des enfants ?

Qu’y a-t-il dans une valise ?

Cette  exposition dans sa conception, comme dans sa mise en scène, saura intéresser les chercheurs historiens, sociologues, ethnologues …, certes, cependant elle est en premier lieu offerte à ce million de Français d’Algérie, contre l’oubli, par devoir de mémoire.

Elle est dédiée à ces 160000 Rapatriés de 1962, alors âgés de plus de 65 ans qui virent la dispersion de leur noyau familial, la ruine de leur vie antérieure. Beaucoup n’y survécurent pas.

Témoignage d’histoire et de mémoire, support de connaissance et de culture cette exposition s’inscrit dans le patrimoine à léguer aux générations futures.