Historique

Le CDHA a vu le jour en 1974 pour répondre aux voeux de différentes personnes, pour la plupart «Rapatriés d'Algérie», désireuses d'as­surer la conservation de documents en leur posses­sion évoquant l’histoire de l'Algérie jusqu’en 1962.

Dans le même temps d'autres personnes cherchaient à consulter des livres et documents de cette nature. C'est de cette conjonction qu'est née l'idée de rassembler, tant qu'il en était encore temps, des ouvrages précieux pour fonder et sauvegarder la mémoire de cette période d'histoire de l'Algérie Française : Le Centre de Documentation Historique sur l'Algérie était né.

Deux personnes sont à l'origine de la matérialisation de l'idée : Madame Charles Vallin (ancienne vice-pré­sidente de l'Assemblée Algérienne) et Mademoiselle Pasquier-Bronde.

Une Association nationale est créée dans le cadre de la loi de 1901, sous la présidence de Maître Ciccolini, sénateur Maire d'Aix-en-Provence.

Son but est «rechercher partout en France et hors de France, ras­sembler, répertorier, conserver, pérenniser et faire connaître la documentation sous toutes les formes d'expression (histoire, littérature, art plastique, documents sonores, musique... etc.) concernant l'Algérie avant et pendant la présence française ainsi que les suites de cette présence». La bibliothèque (riche à l'époque d'un millier d'ouvrages) est inaugurée le 27 octobre 1975.

Reconnu d'utilité publique le 30 septembre 1985, le Centre de Documentation Historique sur l'Algérie est maintenant installé dans la Maison Maréchal Juin - 29, Avenue de Tübingen - 13090 Aix-en-Provence et possède une délégation à la Maison des Rapatriés de Nice.