Construction du Conservatoire National de la Mémoire des Français d'Afrique du Nord

Décembre 2018 : Les travaux de gros œuvre se terminent et le Conservatoire se présente peu à peu  dans son volume définitif : le silo avec ses 4 niveaux de stockage à l'abri de la lumière, une belle salle polyvalente nous permettant de prévoir de nombreuses manifestations (expositions, conférences, projections de films etc.) et enfin un espace de consultation et de travail au 1er étage.
Le début de l’année 2019 sera consacré aux lancements des travaux de second œuvre : menuiseries extérieures, CVC (chauffage, ventilation, climatisation) poste primordial pour la bonne conservation et la sécurisation du fonds documentaire du CDHA et des archives recueillies précieusement. Les normes pour ce type de bibliothèques sont draconiennes, avec des conséquences négatives si elles ne sont pas respectées : température et humidité sont des constantes impératives.
Viendra également l’électricité avec son aspect éclairage mais également décoration ainsi que tous les courants faibles permettant une mise en place de la digitalisation indispensable au fonctionnement et à l'intensification de la communication du CDHA vers l’extérieur.


Octobre 2018 : Le gros œuvre du chantier avance vite et conformément au planning, le bâtiment de consultation est fini, le silo sera terminé fin novembre, les photos que vous pouvez regarder ci-joint,  montrent l’évolution de cette construction.

Nous allons rentrer maintenant en phase II avec les corps d’état secondaires :

  • Le chauffage, ventilation, climatisation (CVC) est un poste très important. N’oublions pas que tous les ouvrages du CDHA seront conservés avec des normes professionnelles que peu de bibliothèques possèdent actuellement en France : température contrôlée à 20°, humidité validée à 50 % (présence de déshumidificateurs), pompe à chaleur/froid, centrale de traitement d’air, isolation renforcée, capteurs de CO2 et bien évidement aucune fenêtre dans tout ce bâtiment.
  • Electricité : courant fort, courant faible. Le Conservatoire sera digitalisé : réseaux informatiques permettant la circulation de l’information, capteurs à tous les niveaux, surveillance en continu, WIFI, etc… Nous aurons l’occasion de revenir sur ce poste qui crée un professionnalisme indispensable aux bibliothèques modernes et conformes aux normes internationales en assurant sécurité et conservation optimales.

Par ailleurs, le Comité Exécutif de la FRHA (Fondation pour la Recherche Historique sur l’Algérie, placée sous égide/gouvernance de la Fondation de France), s’est réuni, le vendredi 12 octobre, en présence de 7 administrateurs (sur 8) et d’un membre de la direction nationale de la Fondation de France. Notre Fondation finance à 33% le budget du Conservatoire et toutes ses dépenses/investissements sont régulièrement contrôlés par la Fondation de France offrant une sécurité financière et fiscale aux donateurs de plus en plus nombreux et que nous remercions à nouveau vivement.

A bientôt pour d’autres informations et photos.

Bulletin de don FRHA

 


Juillet 2018 : Le chantier se poursuit normalement. La zone du sous sol est désormais sortie de terre comme le montre la photo ci-jointe et la vidéo ci-dessous.
Les murs en béton délimitent les zones d'activité qui y seront logées : salle technique (électricité, climatisation, chauffage), sanitaire, ascenseur, escaliers, zones de réception, de dépoussiérage, et de restauration des livres et documents, sas d'entrée vers l'avenue de l'Europe où un bus à Haut Niveau de Service (BHNS) nous reliera directement en quelques minutes au centre d'Aix en Provence.
Ainsi, peu à peu, notre Conservatoire prend forme, l'objectif étant de terminer le gros oeuvre pour la fin de l'année.
D'ici là nous vous donnons rendez-vous pour de nouvelles photos....